SNUIPP

 Transmettre et faire vivre des valeurs « Enquêter et discuter collectivement en classe »

L’enseignement moral et civique est trop souvent marginalisé dans les écoles. Entre la transmission des connaissances sur les institutions et l’expérience des valeurs qu’il faut faire vivre aux élèves, les objectifs et les modalités ne sont pas les mêmes. Faute de formation et d’outillage solide, les enseignants sont souvent en difficulté, tant pédagogique que didactique, et déconcertés par les pratiques de débat ou d’enquête collective.

JEUDI 16 MAI 2024
 Dans nos locaux, à Saint-Avertin, 9h 17h
> Lien vers formulaire d'inscription<

L’INCLUSION SCOLAIRE … ET LA FSU-SNUipp ?
Vos collègues de la FSU-SNUipp37 ont à nouveau rencontré des centaines de collègues depuis la rentrée de septembre. Les échanges ont notamment porté sur les questions d’inclusion scolaire qui sont prégnantes dans nos écoles et nos classes.
Quelques collègues nous ont questionnés sur l’acte II de l’école inclusive et la position de la FSU.
Les mandats de la FSU-SNUipp demandent son retrait. C’était d’ailleurs clairement indiqué dans l’appel à la grève du 1er février avec la FSU  « abandon des mesures prises dans le cadre de l’acte 2 de l’École inclusive ». Nous vous invitons aussi à lire l'appel départemental FSU  UNSA CGT SUD et FCPE de l'année dernière.

La FSU-SNUipp est-elle pour l’inclusion « systématique » ?

> lire ici plus

> RIS Spéciale Maternelle
Dans nos locaux mercredi 21 FEVRIER 9h 12h

 

> RIS MOUVEMENT et  Actualités
Ecole élém Guillaume Louis MONTBAZON MARDI 26 MARS 16h30

> RIS MOUVEMENT et  Actualités
École élémentaire PLC CINQ MARS LA PILE 8 AVRIL à 16h45

> RIS MOUVEMENT et  Actualités
Ecole côte des Granges, DESCARTES 11 AVRIL à 11h45

> RIS MOUVEMENT DANS NOS LOCAUX
Les mercredis 3 et 10 avril matin (9h12h) et après midi (13h30-16h30) 

samedi 13 avril à 9h ;

vendredi 12 avril à 16h30

   "Relations école familles"

"Relations école famille : les malentendus et incompris : origines, formes...déconstruire des idées reçues
comment développer les relations, favoriser la compréhension mutuelle ?"

MERCREDI 27 MARS 2024
Dans nos locaux, à Saint-Avertin, 9h 12h
> Lien vers formulaire d'inscription<

la FSU coupe court aux discussions.
Lors de l’audience avec la FSU, la Ministre a dit „regretter“ ses propos mais, sur le fond, elle a refusé de prendre le moindre engagement, pas même celui de rouvrir le dossier salarial et la question des conditions de travail. La FSU a donc coupé court aux discussions sur les autres sujets car il y a un préalable : donner des gages concrets pour que le service public d’éducation fonctionne.

TOUTES ET TOUS EN GREVE LE 1er FEV

Propos inacceptables et méprisants de la Ministre : ripostons collectivement !

 «Moi aussi mes élèves sont dan

> STAGE Maternelle
"L'actualité de l'école maternelle, ses spécificités, ses enjeux"

Vos collègues de la FSU-SNUipp37 organisent 1 stage

La section de la FSU 37 vous propose une journée de stage avec une matinée centrée sur les spécificités et les enjeux de la maternelle au regard de nos mandats syndicaux. L'après-midi, nous accueillerons les partenaires de l'OCCE, de l'USEP et du GFEN pour des temps d'ateliers.

- mardi 20 Février 2023 dans nos locaux de ST AVERTIN
ATTENTION : vous devez prévenir votre administration un mois avant.
Il vous faut donc vous inscrire avant le 19 janvier pour le stage du 20 février.

ICI LIEN  (ou voir ci-dessous)  LE FORMULAIRE D'INSCRIPTION

> RIS Spéciale Maternelle
Dans nos locaux mercredi 21 FEVRIER 9h 12h

> RIS MOUVEMENT Actualités
Ecole élémentaire Guillaume Louis MONTBAZON MARDI 26 MARS 16h30

 

Bonjour à toutes et tous,
Au moment du groupe de travail ministériel consacré aux conditions de travail, la FSU-SNUipp37 a déposé hier 28 novembre, comme dans tous les autres départements français une alerte sociale, pour dénoncer les conditions de travail dégradées des personnels de l’Education Nationale qui travaillent dans le 1er degré. Cette alerte coordonnée fait suite à notre alerte départementale du 13 novembre.

Notre objectif est d'obtenir les moyens nécessaires à l'amélioration des conditions de travail et la réussite de nos élèves.

Année après année, les politiques éducatives ont contribué à casser le service public d’éducation :
- des réformes sans moyen supplémentaire qui ne permettent pas la résorption des inégalités et la réussite de tous les élèves,
- l'inclusion scolaire sans moyens ou par défait de soins et/ou de places en instituts spécialisés.
- une surcharge administrative amplifiée par le numérique,
- le manque d'enseignants et de personnels RASED,
- la suppression programmée de 1709 postes en 2024,
- le fossé entre les annonces ministérielles et la réalité des écoles,
- la non reconnaissance du travail et le sentiment de travail empêché,

Tous les indicateurs montrent la souffrance au travail des personnels des écoles, induite par la dégradation des conditions de travail, liée à un sentiment de travail empêché et à une perte de sens de leur mission.
Les enseignant·es et AESH demandent non pas « un choc des savoirs » mais « un sursaut du ministère » face à tous les problèmes que rencontrent les personnels de l’Education Nationale. 
 

La FSU-SNUipp attend des réponses concrètes, tant au niveau national qu’au niveau des départements. A l’aune des réponses reçues, nous prendrons nos responsabilités quant aux suites à donner à cette alerte sociale.

Lire ici notre alerte sociale départemental et le communiqué de presse

Vos collègues de la FSU-SNUipp37 poursuivent leur travail et leurs interventions pour mettre en place un cadre protecteur dans nos classes.
Lors d'un signalement d'un nouveau Danger Grave et Imminent DGI, M le DASEN nous a affirmé être attentif à la situation des personnels confrontés à des actes de violence.
M le DASEN a indiqué que ces situations étaient liées à des situations d'inclusion et à des élèves confrontés à des problèmes éducatifs hors handicap.
Au regard des nombreuses situations que nous accompagnons, nous partageons cette analyse.
Nos interventions ont permis des réponses concrètes : dédoublement d'une classe d'ULIS, aménagement du temps de scolarisation, déscolarisation partielle ou totale, AESH supplémentaire...
M le DASEN acte des déscolarisations d'élèves et intervient en direction de l'ARS pour des placements en instituts spécialisés.
Nous constatons également que les IEN semblent être plus attentifs : une déscolarisation a été prononcée sans avoir eu besoin de passer par un signalement RSST ou par un DGI.
Cela démontre que les IEN interviennent plus rapidement et évitent ainsi la dégradation des situations.
Si vous êtes concernés par une situation de ce type : contactez vos collègues de la FSU-SNuipp37. Ils ont l'expérience (malheureusement) et peuvent directement intervenir en direction de l'IA37. 02 47 61 82 91 snu37@snuipp.fr
Nous poursuivons notre travail pour un protocole départemental.
Vous trouverez ci-dessous le point d'étape de notre réflexion suite à nos stages, RIS, échanges avec la profession (PE, RASED, AESH...).
N'hésitez pas à nous faire remonter vos remarques. snu37@snuipp.fr

 

La FSU-SNUipp37 propose une Visio RIS pour les collègues qui préparent leur entretien pour la liste d'aptitude de direction
le mercredi 15 novembre à partir de 10h.
Après un temps d'échange, nous répondrons à vos questions.

Liste d'aptitude GUIDE complet pour préparer l'entretien de direction I FSU-SNUipp37
Nous le demander en précisant votre adresse personnelle: nous vous l'enverrons directement chez vous.

 

Le jeudi 9 novembre se déroule la  journée de lutte contre le harcèlement. Le Ministère de l’Éducation Nationale impose une organisation précise et particulièrement stricte dont le décret a été présenté en CSE l’avant-veille des vacances ! Un calendrier qui ne permet aucune anticipation pour les équipes pédagogiques : encore un coup de comm’ du ministre Attal…

> lire article ici

Lors de la réunion de la F3SCT37 (ex CHSCT), la FSU37 a obtenu certaines avancées (voir le compte-rendu dans le "4L" de la semaine).
Mais sur les questions de  climat scolaire (élèves ayant un trouble du comportement et de la conduite, inclusion sans soins ou par défauts...) , l’Inspecteur d’Académie fait le choix de l’inertie, et laisse la profession sans aides ! Ce qui n'est pas acceptable pour la FSU-SNUipp37 !

L’examen des fiches RSST des écoles est reporté au 9 novembre, faute de temps suffisant lors de cette réunions, les règles de fonctionnement de l'instance n'ayant encore une fois pas été respectées !

Face à l'urgence de la situation, dont les collègues nous font part dans toutes les écoles où nous nous rendons, la FSU-SNUipp37 porte l’urgence de moyens humains (Places en IME, ITEP, SESSAD, BD climat scolaire, RASED, baisse des effectifs...) et de protection et de prévention des collègues.
Car toutes nos rencontres avec les collègues, chaque coup de téléphone reçu témoignent de la souffrance et du sentiment d'impuissance et d'abandon des équipes.
En plus des moyens énormes dont tout le monde partage la nécessité, la réécriture du protocole départemental
permettra de contraindre et de responsabiliser l'administration sur la gestion de toutes ces situations, ce qui peut permettre aux équipes de se consacrer à leur mission première : enseigner.
Protocole dont elle avait obtenu la mise en place en 2018 (protocole validé par le Ministère). Depuis, de nombreux départements se sont dotés d'un tel protocole qui clarifie les responsabilités, qui contraint les IEN à agir pour aider les collègues et les équipes en souffrance face à ces élèves que les différentes crises (sanitaire, économique, sociale) n'épargent pas.
En 2018, l’Inspecteur d’Académie de l’époque avait entendu la revendication de la profession, revendication portée par l’organisation syndicale majoritaire dans le département : la FSU-SNUipp37.
Dans le même contexte de représentativité, l’Inspecteur d’Académie actuel fait le choix de ne pas avancer et donc de ne pas répondre à ces urgences.

Pour la FSU-SNUipp37, la liberté des mandats syndicaux ne se discute pas et que la seconde organisation syndicale départementale ne souhaite pas travailler sur ces questions est de sa responsablité.
Par contre, nous dénonçons le choix de l’Inspecteur d’Académie de bloquer les travaux et de laisser des élèves, des collègues en souffrance en ne permettant la mise en place des espaces pour y travailler.

Notre IA évite ainsi de poser les vraies questions en instances qui risqueraient d'apporter des réponses aux personnels notamment en terme de moyens. Il préfère l’accumulation des fiches RSST présentées une fois par période plutôt que de travailler à un plan de prévention avec des mesures concrètes et les moyens qui en découlent. Son objectif n'est clairement pas  de limiter le nombre de fiches RSST en évitant la souffrance des personnels et des élèves !

La FSU-SNUipp37 n’entend pas accepter cette situation qui nie à la fois ce qui remonte des écoles.
La FSU-SNUipp37  informera prochainement la profession de ses actions et initiatives afin de pouvoir enfin travailler en Indre et Loire sur ces questions de climat scolaire.
La FSU-SNUipp37  a pris ses responsabilités durant cette réunion pour exiger des actes correspondant à ses propositions. Correspondant surtout à la fonction de la F3SCT et au rôle de ses membres.

La FSU-SNUipp37 est déjà au travail pour proposer un protocole exigeant, répondant à toutes les préoccupations dont la profession  nous fait part quotidiennement.

Rassemblement d’hommage lundi 16 octobre à 18 heures Place Jean Jaurès à TOURS.

Appel de l’intersyndicale éducation d’Indre et Loire CGT Éduc’Action, FSU, FNEC FO FP, SGEN-CFDT, Snalc, Sud Éducation et UNSA Éducation.

Une attaque au couteau dans un lycée d’Arras a entrainé la mort d’un collègue de français. Deux autres enseignants et un agent ont été grièvement blessés.

Une fois de plus, la communauté éducative se retrouve être la cible d’attaques meurtrières.

Nous sommes sous le choc de cet acte barbare, qui aurait pu toucher n’importe quel autre établissement du territoire.

L’intersyndicale éducation d’Indre et Loire (CGT Éduc’Action, FSU, FNEC FO FP, SGEN-CFDT, Snalc, Sud Éducation et UNSA Éducation) apporte tout son soutien aux victimes, à leurs proches, à leurs familles, ainsi qu’à l’ensemble des personnels et élèves de l’établissement.

Nous invitons tous les personnels à un rassemblement d’hommage lundi 16 octobre à 18 heures Place Jean Jaurès à TOURS

En France et en Europe : le 13 octobre JOURNEE DE GREVE et de MOBILISATIONS
Mobilisé·es contre l’austérité, pour les salaires et l’égalité femmes-hommes
> lire ici sur le site de la FSU37
> Modalités pour faire grève
> Enquête de grève

Le Groupe de travail de la semaine dernière sur les élèves ayant un trouble du comportement et de la conduite n'a pas pu se tenir.
Les élus FSU et UNSA ont exprimé leur volonté de s'engager dans ces travaux alors que les élus FO ne le veulent pas. Face à cette situation, l'adminsitration a suspendu tous les groupes de travail.
Pour la FSU 37, il y a urgence à mettre en place un plan de prévention afin de protéger élèves et personnels.
La FSU37 a des propositions concrètes.
Dans un courrier adressé par la FSU-SNUipp37 à M le DASEN, la FSU lui demande " un engagement clair et des actes afin de réduire les risques et pour répondre aux situations de crises en protégeant les élèves et les personnels dont il a la responsabilité".
> Lire ici la lettre

Campagne de Syndicalisation 2023-2024, elle commence dès aujourd’hui !

La FSU-SNUipp 37 occupe dans le département la place que les collègues lui ont donnée. Elle est importante comme les responsabilités qui s'y rattachent. Les acquis, indispensables pour vivre sereinement son métier, doivent sans cesse être défendus et renforcés. Des espaces nouveaux doivent être conquis.
-   Se syndiquer, ce n'est pas se positionner seulement en contre. C'est aussi proposer et revendiquer sans cesse les améliorations nécessaires à une évolution positive du métier.
Se syndiquer, c'est s'exprimer face à un employeur qui ne reconnaît pas, au niveau salarial, le professionnalisme et le travail de ses personnels.
Se syndiquer, c'est contribuer à la solidarité effective entre collègues, c'est exiger une transparence et un respect stricts des personnes et des métiers, c'est refuser un arbitraire qui régulièrement se manifeste dans les relations hiérarchiques.
-   Se syndiquer, c'est permettre aux représentants des personnels élus par la profession aux dernières élections professionnelles d'avoir du temps pour suivre l'ensemble des dossiers et assurer un fonctionnement efficace de la section.
-   Se syndiquer, c'est pour les actifs et les retraités, faire le choix de défendre l'école publique.
Le syndicat ne vit que des cotisations de ses syndiqués pour informer, pour défendre les personnels tant individuellement que collectivement.
Se syndiquer, c'est être plus forts, efficaces et constructifs ensemble pour défendre l'école, les droits de tous et de chacun.
Avec la FSU-SNUipp, soyons acteurs de notre métier.

CE N’EST PAS FINI! TOUJOURS ENGAGE-E-S !
1er MAI à TOURS 10h Place de la LIBERTE

JOURNAL DE TVTOURS du 18 avril 2023 Paul AGARD FSU-SNUipp37 sur les retraites et les annonces pour l'école

Pages

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.